Avant même les décrets, l'ANI se met en route

Publié le 21 Avril 2013

 http://www.francetvinfo.fr/image/74vsb5vcs-7892/570/320/1883675.jpg

 

Puisqu'on vous dit que c'est pour le bien de l'économie, Parole de socialistes, puisqu'ils sont de gôche vous allez bien les croire, non ?


IBM.jpg 

 Hier une déclaration faite à la presse par l’UNSA et la CFDT a fait le tour des journaux écrits et télévisés, concernant une diminution de personnel d’au moins 1200 à 1400 personnes à IBM France. 

 

Sachant que :

-         -l’entreprise fait des bénéfices et que,

-         -ces organisations syndicales avec la CFE-CGC sont signataires des accords tels que  « le Droit Syndical »,  « le Rapprochement des CE (7 CE national au lieu de 10) »,  « la GPEC » qui démontrent par là-même que la diminution du personnel chez IBM était écrite et approuvée via ces accords.

        -De plus, ces organisations syndicales ont signé des accords excluant la CGT, des réunions GPEC avec la direction.  Ils ont institués la discrimination syndicale en collaboration avec la direction IBM.

 

La CGT n’étant pas signataire de ces accords, n’a pas reçu l’information de la direction.  La CGT  a maintes fois dénoncés au niveau national que local, aussi bien auprès des salariés, que de l’inspection du travail, que ces accords  ne pouvaient déboucher que sur un stress accru, une surcharge de travail et des licenciements futures. Ces accords étaient les prémisses de l’accord scélérat national nommé « ANI »,  signés par les mêmes organisations syndicales.

 


Rédigé par canaille le rouge

Publié dans #Nouvelles du front

Repost 0
Commenter cet article