Lundi dès l'aube

Publié le 9 Juillet 2017

 

A l'heure où blanchit la campagne

Lundi dès l'aube

Elle détruira.

La parité en politique est une condition nécessaire mais non suffisante pour sortir des rets du pouvoir bourgeois.

Une réactionnaire au service du capitalisme est tout aussi nuisible qu'un capitaliste et donc réactionnaire.

La preuve par les dames macronesses.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article

Méc-créant 10/07/2017 23:05

Je ne vais pas m'attarder sur la suite de l'article montrant "les liaisons dangereuses" entre pouvoir politique et pouvoir financier. Cela ne relève pas de l'inceste mais plutôt de la consanguinité...voire, depuis longtemps, du pléonasme. Je vais m'en prendre, à fleuret à peine moucheté, à votre chapô d'introduction. "La parité en politique est une condition nécessaire mais non suffisante pour sortir des rets du pouvoir bourgeois". Bigre. V'là un concept que le matérialisme dialectique,sinon historique, a oublié (le matérialisme des trotskistes ayant oublié toute idée de nation, sinon de peuple). Vous apportez certes une nuance (qui d'ailleurs devrait ouvrir la réflexion sur ce qui va suivre) en affirmant qu'une capitaliste est autant nuisible qu'un capitaliste. Et, en effet, que le proxénète actionnaire se nomme Bettencourt (pas si bête question cours) ou Bolloré, cela fait une "bella gamba" aux milliers d'humains, enfants compris, qu'il exploite à travers le monde.
Que l'égalité femme-homme (j'ai inversé l'expression..."habituelle"...simple démagogie provocatrice) soit une évolution, sinon une révolution, justifiée et bénéfique à ces relations, cela n'en fait pas pour autant un élément déterminant pour bouter (j'aime bien, faut respecter les vieux...) la bourgeoisie hors de notre champ de vie. Si l'on s'en tient aux institutions ou aux partis, je préfère clairement qu'on y trouve 90% de femmes si elles sont les plus aptes, les plus à même d'assurer une transformation --disons "progressiste", pour faire court-- de la société.
Et pourquoi la seule égalité entre les sexes serait-elle si importante? Il existe bien d'autres domaines essentiels réclamant l'égalité, vous en connaissez comme moi une kyrielle dans nos sociétés. Prenons-en qu'une: l'égalité actionnaire-ouvrier?...Il me semble qu'il ne faut pas transformer une nécessité sociétale en une nécessité pour une transformation politique. S'il s'agissait essentiellement de représenter plus fidèlement la composition de la population --ce qui peut être tout à fait légitime-- il faudrait des institutions comprenant le même pourcentage de représentants que les groupes sociaux du pays: tel pourcentage d'ouvriers, tel... d'employés, tel...d'enseignants, tel...d'agriculteurs, etc...et ENSUITE, à l'intérieur de ces groupes, une représentation paritaire. Là, la population serait fidèlement représentée. Et pourtant, resterait la question: pour autant, cette représentation serait-elle révolutionnaire, annonciatrice d'un monde transformé, porteuse automatiquement d'une vision "humaniste" de l'avenir.
Que l'égalité entre les sexes ait pu modifier et enrichir la pensée et le comportement des révolutionnaires les plus sincères, cela ne signifie pas que seule la parité des sexes pourrait permettre d'accéder à une bonne analyse du monde. Les dames macronesses que vous dévoilez nous le prouvent. La soif de pouvoir et de richesse est bien également présente chez...ces dames (?)...La parité, quoi...
Amicalement. Méc-créant.
(Blog: Immondialisation: peuples en solde!)