Un aveu de taille :

Publié le 9 Juin 2017

 

 

La Marie Benard du code du travail

est dans tout ses états.

La Danonette de Touthenmakron

pédale dans le yaourt

 et qu'on le voit

la met en colère 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "Ulysse pénélope"

Sauf que dans ce cas, elle travaille double la nuit

pour que la tapisserie soit prête avant la rentrée

Le piquant de l'affaire, c'est que le Journal que poursuit Miss Danonette est celui qui a été le plus loin dans l'appel à voter pour son patron au second tour, juste à peine derrière le Monde pour le premier.

"Muriel Pénicaud a indiqué qu'une plainte pour « vol de documents », « violation du secret professionnel » et « recel » avait été déposée par le ministère du travail, à la suite de la publication par Libération d'un document interne montrant que le gouvernement planchait sur un bouleversement total du code du travail."

Médiapart de ce jour nous apprend :

Le ministère du travail vient de porter plainte contre « X » après la fuite d’un document de son administration concernant la réforme du code du travail actuellement en discussion. Selon France Info, qui a dévoilé l’information, la ministre Muriel Pénicaud explique que ce document publié par le quotidien Libération le 7 juin « porte atteinte à l’honneur et à l’intégrité de toute l’administration ». « Ce sont quelques personnes qui ont enfreint la loi, le secret professionnel, qui ont volé ou divulgué des documents », a-t-elle ajouté. L'administration poursuit donc pour « vol de documents », « violation du secret professionnel » et « recel ».

Les termes du communiqué montre bien qu'il s'agit bien non pas d'une hypothèse ou d'une spéculation mais bien de la trame installé sur le métier et dont le tissage devait rester confidentiel.

Alors que les déclarations officielles se multiplient entre l'Elysée, Matignon et la rue de Grenelle pour dire qu'il n'y a pas de projet caché, la mise sur la place politique de sa réalité et surtout la colère et les termes de la plainte démontre le mensonge.

Si nous reprenions le vocabulaire pris dans l'actualité d'outre atlantique nous serions en droit d'affirmer que le gouvernement EP-EM est pris en flagrant délit de Trumperie du monde du travail et de celles des organisations syndicales qui refusent d'être complice.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #lutte de classe, #social, #mensonges, #capital, #Medef

Repost 0
Commenter cet article