Totem et tabou, le nom du P"c"F va-t-il disparaître ?

Publié le 2 Juin 2017

Psychanalyse de l'assassinat des pères

ou Tanathos chez les (ex) soviets

Résultat de recherche d'images pour "PCF en ruine"

"Je n’ai aucun tabou sur ces questions-là. On va tout examiner et on va envoyer tous les signes qu’il faut pour montrer la nouveauté de notre projet actuel".

"Quand seront passées les échéances électorales, je prendrai l’initiative d’ouvrir un grand débat sur ces questions-là", a ajouté le sénateur de Paris en évoquant le Conseil national du 23-24 juin."

Pierre Laurent 

A titre personnel, Canaille le Rouge aurait tendance à penser que cela dégagerait la perspective. Pour autant cette décision ne peut laisser indifférent.

Une fin annoncée après des années d'acharnement thérapeutique. 

Naïvement, Canaille le Rouge, au delà de ses désaccords, pensait qu'il y avait encore une direction collective au P"c".F et que le totem du sigle faisait partie des tabous intouchables.

Il semblerait que le grand Babu-Yaka de service peut tout seul prendre ce genre d'initiatives pour couper le cordon.

Tout seul, au micro de BFM TV, comme Marchais annonçant la fin de la Dictature du prolétariat. Aujourd'hui, on dirait comme du Mélenchon appelant "ses" insoumis à s'aligner ...derrière lui.

La Canaille plaint ceux qui tentent de nager dans les courants de ce marigots pour sauver ce qui leur semblent essentiel. Ils feraient bien de sortir de cette onde qui depuis longtemps n'est plus pure sinon ils seront noyés à servir d'appuis à ceux qui se serviront d'eux comme appuis pour se sauver.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article