L'avenir c'est la féodalité sacralisée ?

Publié le 27 Juin 2017

 

ou comment

ne plus parler du Château

 

L'avenir c'est la féodalité sacralisée ?

 Communs, nom masculin pluriel

 

  • Dans un château, une grande maison, ensemble des logements du service (cuisine, écuries, habitations des domestiques, etc.).

"Construire le grand parti des communs" (P Laurent -24 juin)

Même ceint d'une toge pourpre, un hors sol reste un hors sol. 

L'avenir c'est la féodalité sacralisée ?

La question de l'appropriation collective des moyens de productions et d'échanges définitivement disparue des radars.

Que reste-t-il dans cette orientation de deux siècles de visées émancipatrices de l'humanité ?

En une rafale de 20 tweets largement médiatisés le N°1 du P"c"F cadre le débat et les limites de l'opération.

Pourtant, en mois de 140 signes, K Marx et F Engels ont su en avancer des idées fortes:

"Un spectre hante l'Europe : le spectre du communisme. Toutes les puissances de la vieille Europe se sont unies pour traquer ce spectre " (136 signes, écrit ... en 1848, le Manifeste communiste).

Des deux mêmes, encore plus courts : 

"Prolétaire de tout pays unissez vous " (1848, le Manifeste communiste)

Donc ce n'est pas une question de "com" mais bien une question de fond.

Ce Chapelet de mini messages de P Laurent qui doit mettre R Hue au bord de l'épectase , est-il le choix de la majorité de ceux qui dirigent ce que fut le parti qui rassemblait autour de lui pour construire un socialisme démocratique et autogestionnaire et posait à chaque instant la question de l'alternative au capital ? 

Cela semble le cas.

A vous d'en juger, mais pour Canaille le rouge, chaque barreau de cette échelle menant vers un cul de basse fosse politique est en soit un monument de négation du choix communiste, et ferait passer Léon Blum pour un dangereux Ravachol :

 

L'avenir c'est la féodalité sacralisée ?

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 1
Commenter cet article

pedrito 27/06/2017 20:10

J'oubliais: vivement que lui et ses semblables regagnent les coulisses du grand cirque politicien qu'ils animent depuis deux décennies

pedrito 27/06/2017 20:06

Nous avons les dirigeants "communistes" que nous méritons: celui-ci vaut son pesant de graines de courges! Et nous nous étonnerions de toucher le fond du fond?