Hypocrites et menteurs

Publié le 13 Juin 2017

 

Et vous vouliez

que Canaille le Rouge

se serve de cela

pour faire barrage à la haine

qui sur le fond

propose la même chose ?

 

 

Hypocrites et menteurs

Voici un communiqué de la CGT dénonçant les méthodes et objectifs du duo EM-EP et leur façon de s'y prendre pour poursuivre dans la tromperie et servir la soupe au patronat.

Le (re)lire après le 1er tour des législatives éclaire encore plus si besoin la stratégie des droites en recomposition politique.

L'espace leur a été dégagé*, ils vont maintenant tenter le passage en force. 

Aux travailleurs d'organiser la riposte et vite de décider des formes et du niveau de l'action.

Droit du travail

Une piètre stratégie de camouflage

jeudi 8 juin 2017

Après une longue phase tactique durant laquelle les intentions étaient secrètement gardées, le gouvernement vient d’annoncer, à quelques jours du 1er tour des législatives, sa feuille de route concernant les réformes sur le droit du travail.

Une piètre stratégie de camouflage vient de débuter, alors que l’élément central des discussions n’est autre que le démantèlement du Code du travail, un des piliers essentiels de notre modèle social, construit pas à pas depuis des décennies et qui rythme, au bas mot, la vie de millions de salariés.

Depuis des semaines, le chef de l’État et son gouvernement affirment qu’ils consulteront les syndicats, en vantant les mérites d’une méthode qui ressemble plus, à ce jour à de l’enfumage qu’à de véritables intentions de négocier.

L’exécutif essaie donc de nous duper car, aujourd’hui encore, aucun texte ne précise les mesures concrètes qui seront avancées.

Répéter sans cesse que 50 réunions sont d’ores et déjà programmées avec les syndicats sans, toutefois, préciser que prit séparément chacun bénéficiera en tout et pour tout de 3 réunions de 2 heures sur les 3 thèmes décidés, c’est tout bonnement scandaleux.

Dissimuler les véritables objectifs, attendre les résultats des législatives, jouer du nombre de rencontres avec les syndicats puis promulguer par ordonnances une reconfiguration d’un Code du travail aux services du patronat, la CGT ne laissera pas faire !

Avancer masquer ne laisse donc guère de doute sur les mesures envisagées dans la droite ligne de la loi travail ; mesures qui pourraient se révéler beaucoup plus dangereuses que les intentions affichées par le gouvernement : en renforçant principalement le lien de subordination des employeurs, en vidant de sa substance les contrats de travail et en ouvrant la possibilité de pouvoir licencier sans ménagement.
La méthode est donc révélatrice de la nocivité du projet.

Se préparer à la lutte et à la mobilisation pour faire reculer les mauvaises mesures et imposer nos propositions sont les seules réponses de nature à changer la donne dans les prochaines semaines.

Montreuil, le 8 juin 2017

* les forces de droites et du patronat auront été singulièrement aidé dans cette recomposition par le refus des forces se disant au service des travailleurs de proposer une alternative sociale économique et politique autre que le soutient à des textes vagues ne répondant pas aux attentes (salaires) voir contraire aux exigences (protection sociale).

la volonté hégémonique des uns les valses hésitations des autres devant les trahisons des 3e conduit à cette situation ou près des 2/3 des salariés n'ont pas été voter. Il ne s'agit pas de désaffection mais de rejet.  

Les travailleurs refont en ce moment l'expérience que déléguer à d'autres la définition du champ politique et du contenu des transformation à opérer sécrète des pratiques de caste contraire aux enjeux de classe.

Il va falloir que dans les luttes qui sont le socle intangible de la transformation ils se posent aussi la question de quel outil ils ont besoin pour intervenir réellement dans l'espace politique pour ne pas être condamné à voir leur luttes confisquées et dévoyées.

Le temps n'est pas à l'insoumission-rejet ni  à la délégation à des appareils devenus stériles mais plutôt à l'intervention -construction qui rassemble ceux qui s'insurgent.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article