Crise dans le Golfe, Nosferatrump

Publié le 7 Juin 2017

 

Au delà des tensions internationales,

 

Résultat de recherche d'images pour "Nosferatrump"

Comme Trump la mort a parfois des absences intellectuelles qui mettent en danger les quatre coins de la planète, qui ira rappeler au pentagone qu'il ne faut pas bombarder le parc des Princes ? Informer Nosferatrump qu'il se trouve à Paris.

En France, pour coller aux basques du Nosferatu du Potomac, la fachosphère se déchaîne :

"Il est temps de demander des comptes à ceux qui soutiennent le Qatar en France !" titre le site fachos Bd Voltaire dès que Trump a causé et Riyad embrayé.
 
Petit rappel de quelques données : 
 
Doha est-il liés aux activité intégristes théofascistes ? Tous les experts de la planète s'accordent à dire que dès lors qu'on explore les circuits industriels, financiers, commerciaux, le recrutement ou l'encadrement,  Doha ne les finance pas plus pas moins que ses voisins et parfois moins que certains d'entre eux.
 
La question des Frères Musulman revenant de façon récurrente, pas inutile de rappeler pour les plus jeunes qu'ils sont la créature des gouvernement français et britannique en 1956 pour en Egypte s'opposer à Nasser qui  outre qu'il était la base arrière des mouvements de libération nationale anticolonialistes, expulsait l'impérialisme franco anglais en nationalisant le Canal.
 
Le soutien impérialiste à la compagnie de Suez (qui par reconversion et garanties financières accordées alors par Paris et Londres s'est emparée des sources et circuits de diffusion d'énergie dont GDF en France) s'est manifesté en sous main par l'aide au "freres".
 
Ces "frères" qui ont été depuis un demi siècle les soutiens zélés de toutes la mouvance intégriste de Casablanca à l'océan Indien et sont considérés comme les instigateurs des persécutions et attentats meurtriers contre les coptes en Egypte.
 
Notons qu'en 1956, les compagnies financières américaines (celles qui portent Nosfératrump aujourd'hui) avait incité le département d'Etat US à discrètement tenter de soutenir la première révolution nassérienne pour prendre place dans l'espace géostratégique du moyen orient et s'installer face à l'URSS d'alors.
 
En rappelant que l'Arabie saoudite comme les émirats ne sont pas des états nations mais des états-propriétés privées appartenant à des familles ou dynastie installées ou choisies par le colonialisme (essentiellement britannique) de tailles et richesses variables, dont les potentats outre de droits seigneuriaux sur les populations allant jusqu'à l'esclavage et le travail forcé, appliquant une "justice" barbare, disposent des financements étatiques comme cassettes privée et réciproquement.
 
Sur le terrorisme, argumentation de la Maison Blanche, rappelons enfin que Riyad, client privilégié de Trump, a fourni,  identifiés par l'administration américaine, 11 des 16 responsables de l'agression du 11 septembre à New York, certains dont Ben laden étant directement et à haut niveau installés dans la famille des despotes en place.
 
Pour revenir au Qatar, voici (cela date de 2013, l'état de quelques investissements qataris en France essentiellement via "Qatar Investissement". 

Il y a lieu de retenir le rôle décisif d'un certain Nicolas Sarkozy qui outre de disposer d'un cabinet d'avocat d'affaires florissant a su user d'un passage au château du fb St honoré pour aider l'arrivée des capitaux qataris en France.

SPORTS

TV - Le groupe de télévision Al Djazira, détenu par le Qatar, a lancé début juin les chaînes beIN Sport 1 et beIN Sport 2 après s’être vu attribuer en février une partie des droits de la Ligue 1 de football pour la période 2012-2016.

FOOT - Qatar Sports Investments a racheté la participation de 30 % qu’il restait à Colony Capital dans le Paris Saint-Germain, concluant ainsi sa prise de contrôle du club de football.

HANDBALL - En juin, le fonds a aussi racheté le club Paris Handball.

 

IMMOBILIER

À Paris, l’émirat, via le gestionnaire de portefeuille hôtelier de luxe Katara Hospitality, possède l’hôtel Royal Monceau ainsi que l’hôtel Péninsula dont l’ouverture est attendue en 2014.

Sur les Champs-Elysées, le Qatar possède l’immeuble du Virgin Megastore et l’ancien siège de HSBC France.

La banque centrale du Qatar est également propriétaire de la galerie commerciale Elysées 26, un immeuble de bureaux et de logements également situé sur les Champs-Elysées.

Le Qatar est actionnaire minoritaire de la Société Fermière du Casino Municipal de Cannes, qui exploite le Gray d’Albion et le Majestic.

LUXE

LVMH - Le Qatar est devenu actionnaire du groupe en 2011 en acquérant 1 % du capital, selon le document de référence du numéro un mondial du luxe pour l’exercice 2011.

LE TANNEUR - Qatar Luxury Group contrôle le maroquinier.

 

MÉDIAS

LAGARDERE - Qatar Holding, une des branches d’investissement du fonds souverain Qatar Investment Autority (QIA), détient 12,83 % du capital du groupe de médias, selon des données Thomson Reuters.

QIA avait dit en mars 2012 se réserver la possibilité d’augmenter encore sa participation dans Lagardère - groupe qui détient 7,5 % d’EADS - sans en prendre le contrôle et envisager de demander à siéger au conseil de surveillance.

VIVENDI - Qatar Holding détient 1,67 % du capital du groupe de télécoms, maison mère de l’opérateur téléphonique mobile SFR, selon des données Thomson Reuters.

INDUSTRIE

VINCI - Le Qatar possède environ 5,5 % du capital, ce qui en fait le deuxième actionnaire du numéro un mondial du BTP et des concessions derrière les salariés.

VEOLIA ENVIRONNEMENT - L’émirat détient 4,7 % du capital, ce qui en fait l’un des cinq premiers investisseurs du groupe de services aux collectivités.

TOTAL - Le PDG du groupe pétrolier Christophe de Margerie a annoncé en avril 2012 que le Qatar avait augmenté sa participation à 3 %.

 

Oui, cela vaut le coup de prévenir le pentagone, qu'il ne se gourent pas quand ils vont lâcher l'US air force pour éliminer les bases du terrorisme mondial.

Déjà que Paris à mauvaise presse dans le temps disponible du neurone de Nosferatrump...

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article