Persiflage ou regard affûté ?

Publié le 20 Mai 2017

Ils ne se représentent pas (ou plus)

Persiflage ou regard affûté ?

Le sentiment de vouloir faire de la place aux jeunes, souvent dans des circonscriptions où ça tangue un tantinet au point de menacer le sortant de se voir sortir, expliquerait-il Tout ?

Pour la façade certainement.

Mais... mais... mais... mais ... Regardez de plus près.

D'où sont issus ces altruistes passeurs de sièges ?

Souvent de département où vont avoir lieu à la rentrée 2017 des élections sénatoriales.

170 sièges douillettement capitonnés sous les ors généreux de la République qui pour l'instant, vu le collège électoral de ce suffrage censitaire, sont hors d'atteinte des velléités macronniennes d'y caser ses ouailles, 

Ces élections permettront d'élire les 170 sénateurs de la nouvelle série 1

La série 1 comprend1 :

  • les sénateurs des départements dont le numéro est compris entre 37 (Indre-et-Loire) et 66 (Pyrénées-Orientales) ;
  • les sénateurs des départements d'Île-de-France ;
  • les sénateurs de certains territoires situés Outre-mer : Guadeloupe, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon et Nouvelle Calédonie
  • la moitié des douze sénateurs représentant les Français établis hors de France.

Donc, à chaque fois que l'un d'entre eux va venir vous causer dans le poste de son altruisme électoral, vérifiez donc d'où il vient.

Si vous en rencontrez un (parfois le hasard fait qu'ils sorte dans la rue des gens) demandez lui donc qui ils vont parrainer pour les sénatoriales puisque bien évidement ils ne seraient être candidat puisqu'ils ont déclaré publiquement passer à autre chose ? 

Canaille le rouge pense qu'a voir s'allonger le nom de bien des Pinocchio, nous allons pouvoir bien rire.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article