Demandez le programme ! Demandez le programme! Demandeeez!

Publié le 13 Avril 2017

Il vient d'où, et on en fait quoi ?

Oxygène pour les cerveaux

Elections ; oui, il faut. Avec tous les démocrates, en toute circonstance, Canaille le Rouge se battra pour défendre le droit de vote.

Mais une question reste pendante : voter pour un programme proposé par chaque candidat le plus souvent arrivant d'ailleurs , et donc objet de tractation pour ratisser large, ou avoir un citoyen candidat qui porte le projet élaboré en commun et qui devra rendre compte de la mise en oeuvre du projet ?

Regardez le paysage politique, ses zones de pourrissement voir de putréfaction.

Ses choix et options ne trouvant pas de traduction dans ce type de campagne plus proche de la foire de Paris - concours Lépine compris - que de la controverse de Lille entre Guesdes et Jaurès, vous savez pourquoi Canaille le Rouge, fidèle en cela à la visée communiste ne fait dans le moment campagne pour aucun candidat.

 

 

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article

DEBERGUE 13/04/2017 21:36

Des électeurs de gauche envisagent de voter pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle, par «vote utile anti-FN». Electeur de gauche comme eux, je pense que c’est une erreur.
Sans les juger, ce texte s’adresse à eux pour les en convaincre. L’argument du «vote utile anti-FN» repose sur l’état des sondages. Or, si l’on admet cet outil, alors il faut aussi constater deux choses. D’une part, compte tenu des marges d’erreur autour des scores annoncés, les fourchettes à la fois de Marine Le Pen, d’Emmanuel Macron, de François Fillon et de Jean-Luc Mélenchon se croisent : cela implique une probabilité raisonnable que n’importe quel duo se qualifie au second tour.
D’autre part, tous les sondages indiquent que Marine Le Pen est sèchement battue en finale par n’importe lequel de ces trois adversaires : ceci, même par Jean-Luc Mélenchon, qui la battrait 57-43 selon un sondage Kantar Sofres du 9 avril, soit une confortable avance de 14 points. Donc, puisque l’identité des deux finalistes est hautement incertaine et puisque face à Marine Le Pen n’importe quel finaliste potentiel gagnerait largement, il n’y a aucune raison à un vote utile anti-FN au premier tour pour Emmanuel Macron.