Molière, la brouette, la pelle et le râteau à rassembler les cons

Publié le 13 Mars 2017

comme le confirme Brassens,

quand on est con on est con

mais là en plus parce que perclus

du plus putride racisme

c'est de la connerie

bête et méchantes

 

Image associée

Ainsi donc, maintenant pour travailler sur un chantier du territoire métropolitain faudra-t-il parler français.

En Île de France, les constructeurs du futur conseil régional déjà en chantier vont-ils de voir être licencié pour cause de non francophonie ? 

Les élus qui ont délivré les permis de construire qui accompagnent toutes les grues et palissades d'Île de France vont-il être mis en examens pour complicité supposée de travail clandestin ? 

Et si on généralisait la mesure ?

Qui va aller vérifier que dans les salles de trading on spécule en parlant la langue de Balzac que dans les cuisines des palaces les personnels de la plonge ou des pluches ne chantent que des comptines issues du vieux françois médiéval tandis que le français sera la seule langue autorisée pour les conseils d'administration de La Défense ? 

Bien. En île de France, dès lundi matin , combien annule-t-on de permis de construire parce que l'architecte, l'agence, les patrons du financement, le promoteur ont besoin d'un interprète pour retransmettre en français académique ou pas comment il faut mener le chantier ?

Si cette mesure avait une once de légitimité, Il faut dès lors interdire le tour de France, les clubs de foot et autres à tout professionnels qui fait plus de 10 fautes dans la dictée de Mérimée (Canaille le Rouge propose qu'avec cette dictée, on en profite pour éliminer le personnel politique sur la base du même barème , il y aura de la promotion interne c'est certain).

Les logiciels de gestion et de conceptualisation quasiment tous anglophone vont-il être mis dans le premier bateau pour Londres ou New York ? Non  bien sûr ? Ce n'est pas pour les costards-cravate mais pour les bleus et savates.

Cela s'appelle de la stigmatisation de classe mâtinée de ségrégation socialo-raciale.

Dès lors, cette mesure prise soi-disant pour interdire le travail clandestin par des élus qui sont comme culs et chemises avec les majors du BTP lesquels sont les premiers négriers de main d'oeuvre clandestine se révèle pour ce qu'elle est une opération raciste démagogique pour flatter l'électorat du f-haine.

 

Image associée

la grue est-elle tombée parce qu'elle ne parlait pas français ? 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article