Fossoyeurs et croque morts en embuscade

Publié le 28 Mars 2017

Fossoyeurs et croque morts en embuscade

Dans les couloirs des Ministères, le nombre de cheminots dans l’Épic SNCF (de tête) ne passe pas. Certains responsables politiques ont d’ores et déjà annoncé que cet Épic n’avait pas vocation à perdurer. Tous, y compris la direction, verraient bien une filialisation, voire une externalisation de ces services jugés non rentables et pourtant essentiels !

Les dirigeants ne le cachent plus, les métiers administratifs, médicaux/sociaux, informaticiens, SUGE, achats, RH,…sont dans le collimateur.
La volonté affichée est bien celle d’une holding pour ne garder que SNCF Réseau et SNCF Mobilités (encore que cette dernière pourrait se fondre dans les 900 filiales existantes).

On ne peut pas laisser faire !
La Fédération CGT des cheminots s’oppose à l’éclatement des services transverses, ossature de l’ensemble des métiers cheminots.
Nous exigeons des effectifs nécessaires pour assurer les tâches afférentes à ces services et dont tous les cheminots ont besoin. La CGT exige aussi une rémunération cohérente dans tout le GPF, notamment par la pérennité de la majoration de la prime de travail des grades administratifs. Ceci s’oppose à la distribution d’une gratification ponctuelle proposée par la Direction et défendue par d’autres organisations qui ne résout en rien le problème salarial. La CGT défend la reconnaissance des métiers transverses utiles à tous.
Il faut contraindre la direction à revoir sa copie, remettre le personnel en proximité dans des Établissements Multi-Activités afin d’être le plus réactif et le plus efficace possible mais aussi de sauvegarder les emplois administratifs au statut.
Les cheminots des Services Communs ne sont pas isolés. La grogne et le ras le bol se font ressentir partout où la CGT s’est rendue depuis janvier. Il est urgent de se rassembler et de porter notre désaccord d’une seule voix.
La Fédération CGT des cheminots appelle à amplifier les mobilisations dans la dynamique de la manifestation du 29 janvier 2015 pour exiger ensemble la Voie du service public SNCF !

En ce sens, nous vous proposons de débattre partout sur la possibilité d’intervenir fortement le jour de la consultation du CCE sur la réforme du ferroviaire puis tous ensemble de définir les suites !

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article