Fabuleux: quand les banques pleurent

Publié le 19 Mars 2017

UBS a été pris

la main dans le portefeuille

bien garni

des fraudeurs fiscaux français et...

 

Image associée

Le Parquet nationale Financier avant de les renvoyer en correctionnelle négocie le paiement de la caution garantissant les poursuites et là...

la Comptoir de la fraude, les régulateurs du capitaloduc transfrontalier s'indigne :

"Le PNF a réclamé 1,1 milliard d’euros à la banque UBS, pour avoir démarché illégalement de riches potentiels clients dans l’Hexagone afin qu’ils ouvrent des comptes en Suisse, à l’insu du fisc français.

« Une telle somme est impensable vis-à-vis de nos actionnaires comme vis-à-vis des autres justices avec lesquelles nous avons négocié… Ce n’est pas du tout le prix du marché », déclare au JDD le Suisse Markus Diethelm, directeur juridique d’UBS. « Ce que l’on nous a proposé n’était pas raisonnable », ajoute-t-il.


C'était raisonnablement possible de frauder mais rembourser la fraude , "c'est impensable pour nos actionnaires"

 

Pour qui s'interrogerait toujours  sur un lien fraude, paradis fiscaux, capitalisme, et autres banksters.

Ce n'est pas Canaille le Rouge qui le dit mais le patron de l'Union des banques Suisse. Parole d'expert. 

pour info, pourquoi ce montant de 14.1 milliard ? 

pour cela (source Le Monde du 19 mars 2017)  : 

"UBS et sa filiale UBS France sont poursuivies par la justice française pour avoir démarché illégalement de riches potentiels clients dans l’Hexagone entre 2004 et 2011, afin qu’ils ouvrent des comptes en Suisse, à l’insu du fisc français. Selon la justice française, suite à ces agissements, près de 10 milliards d’euros ont échappé à l’administration fiscale, et une caution de 1,1 milliard d’euros avait été fixée en 2014 dans l’attente du procès".
 

Résultat de recherche d'images pour "UBS fraude"

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Du côté du capital, #lutte de classe, #économie, #capitalisme, #justice

Repost 0
Commenter cet article