Camps de concentration et UE

Publié le 8 Mars 2017

Il faut appeler un chat un chat

et

un pays fasciste, un pays Fasciste

 

 

exigeons le blocus

du régime d'Orban

là aussi, boycott !

Résultat de recherche d'images pour "camp d'internement hongrie"

Souvenez vous. Pourquoi fallait-il voter oui à l'Europe.

Un espace de libre circulation des hommes et des capitaux (pour les capitaux pas de problèmes) un espace de liberté de démocratie de prospérité.

Les partis au pouvoir en Hongrie siégeant dans le même espace politique que le F-haine lequel y est chromosomiquement  lié et magnétiquement attiré vient officiellemment de voter la mise en camp de concentration des migrants après avoir installé une muraille électrique au mépris des traités européen dont on nous disait qu'ils était le meilleurs rempart contre l'obscurantisme et la barbarie.

En 2017, 70 ans après la mise au ban de l'humanité par l'union des nation libérés du fascisme, c'est possible sans que l'UE ne prenne dans la minute des mesures d'exclusion, de blocus économique et des sanctions internationales.

Le peuple grec peut être étranglé depuis des mois par l'UE et le FMI mais là, les subsides  abondent le pouvoir de Budapest, ils servent aux grands agrariens à instaurer un regime nazifiant (agrariens dont des français en nombre - un certain Beigbeder possède à lui seul  l'équivalent d'un département moyen français de terres spoliées au peuple hongrois lors des privatisation foncières) qui usent de la main d'oeuvre clandestine pour mettre en concurrence celle locale et user des ressorts racistes pour pousser aux tensions.

c'est la version magyare sauce paprika de leur concurrence libre et non faussée.

Le haut commissariat aux réfugiés proteste et en appelle aux états pour faire respecter le droit international.

Pas un mot sur le site du Quai d'Orsay. Seule mesure annoncé par l'UE pour son sommet des 9 et 10 mars, la monétarisation des aides, par "tête de pipe" (250 000 €), au pays chez qui arrivent les réfugiés qui devrait donner bonne conscience à la commission et aux chefs de gouvernement.

Avec ces sommes, le gouvernement Orban va se trouver subventionné par nos impôts pour construire des camps de concentration. Ils vont abonder l'industrie du container et son recyclage en baraques concentrationnaires.

Mais comme nous sommes en plein marathon élyséen cela n'est pas un sujet de débat digne des candidats et de ceux qui les soutiennent

Cette Europe de la Haine, celle de la préférence nationale affichée et depuis ce jour tolérée, quand la quitte-t-on quand rejetons- nous les forces politique qui la porte ou s'en servent 

Canaille le Rouge dédie ce coup de gueule à ceux qui vont faire du thermalisme à Budapest. C'est comme passer des vacances en Espagne sous Franco ou au chili sous Pinochet.

Organiser très vite le boycott touristique.

Et pour le monde du travail, les syndicats sans attendre que la CES soulève une paupière d'ici ....mois, au travers des Comités d'entreprise, manifester sa colère en supprimant la Hongrie de toutes les destinations.

c'est le premier levier éco dont il dispose il faut l'utiliser. Le régime d'Orban doit être mis en quarantaine 

Repost 1
Commenter cet article