Addiction, cette fois-ci cléricale.

Publié le 8 Mars 2017

Quand l'argent public laïc

est détourné

vers des usages privés

contraire à la loi de 1905

 

Addiction, cette fois-ci cléricale.

Citation tirée de 20' de ce 8 mars :

Le Canard enchaîné en rajoute une couche sur François Fillon. Selon l’édition du journal satirique publiée ce mercredi, un bureau du conseil régional des Pays de la Loire était aménagé en salle de prière à l’époque où l’actuel candidat à l’élection présidentielle siégeait dans l’exécutif de la région (1998-2004).

Les socialistes, quand ils ont remporté les élections régionales en 2004, auraient découvert à l’étage du cabinet du président « un bureau aménagé en chapelle » avec « un crucifix, un prie-Dieu et des images pieuses », selon l’hebdomadaire.

Un bureau surnommé « la chapelle »

François Fillon était alors premier vice-président du conseil régional des Pays de la Loire après en avoir été président de 1998 à 2002, date à laquelle il était entré au gouvernement Raffarin.

Un membre de l’équipe de Jacques Auxiette, président PS du Conseil régional (2004-2015), a confirmé la découverte de ce bureau, « surnommé, depuis, la chapelle », lorsque les socialistes sont arrivés au pouvoir dans la région. Mais il ne sait pas quand cette « chapelle » avait été installée.

François Fillon, et encore davantage l’actuel président du conseil régional Bruno Retailleau, ont les faveurs de la mouvance catholique traditionaliste.

 

Marie qui a conçu sans pécher pouvons- nous concevoir de le laisser persister pécher avec les deniers publics?

Notons que du temps où le dit Fillon occupait ces locaux, il n'y avait pas de crêche pour accueillir les enfants des personnels du Conseil Régional,  le même par contre se battant pour qu'à Noël s'en installent dans les lieux publics...si religieuse.

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article