Rassemblement pour Théo

Publié le 19 Février 2017

 

Qui n'appelait pas,

et pourquoi ?

 

 

Rassemblement pour Théo

SOS Racisme, Cran, LDH (Ligue des droits de l’Homme), MRAP, FIDL, CGT, FSU, FCPE, CM98, CollectifDom, Unef, Conseil national des jeunes du Mali en France, FORIM ont appelé au rassemblement et c'est bien.

Il en manque ; dont le parti politique historiquement se disant du peuple, né de la lutte anticoloniale et de tous les combats contre le racisme : le P"c"F. 

D'autres liés à la vie des cités, aux combats pour la dignité : CNL, MRAP, les associations d'éducation populaire. Celle lié à la défense des droits humains (SAF, AIJD etc) Toutes celles qui nous avaient habitué à faire le lien entre répression, racisme et histoire coloniale et combat quotidien contre leur persistance, pourquoi cette absence ?

Les différences que chacune peut porter sur tel ou tel aspect des choix des autres étaient-elles plus grandes que la colère qui devait les conduire à être présente et unie pour dénoncer le crime ?

Exiger que leurs auteurs soient sanctionnés avec toute la rigueur de la loi, que ceux qui ont permis ou (et) toléré que cela puisse se produire rendent des comptes n'étaient pas un terrain de convergences suffisant ? 

Pourquoi ?

L'honnêteté doit conduire à dire que dans ce prix du président de la République, bien que Canaille le Rouge, ne faisant pas campagne ne coure ni les PMU ni les hippodromes, n'élit pas de champion, seul Mélenchon était présent. 

Ceux qui signent textes et appels pour avoir un candidat issu du P"c"F se souviennent-ils que c'est la lisibilité des choix qui crée les conditions de leur réalisation ? Pour prétendre être écouté, encore faut-il se rendre audible !

La mobilisation de ce samedi était-elle en dehors de ce débat ?

Ce serait confirmer dès lors l'analyse de La Canaille sur la culture des légumes hydroponiques* : souvent rouges, arômes de synthèse, pleines de flottes et sans goût parce que hors-sol.

Rassemblement pour Théo

L'image d'une France digne, debout,

qui se bat pour ses valeurs républicaines.

* s'il fallait éléments de comparaison , la littérature professionnelle nous indique que c'est avant tout la culture de plantes réalisée sur substrat neutre et inerte (de type sable, pouzzolane, billes d'argile, etc.).

Ce substrat est régulièrement irrigué d'un courant de solution qui apporte les sels minéraux et nutriments essentiels à la plante.

Ce procédé a de nombreux avantages : moindre consommation d'eau, croissance contrôlée et rapide, moins d'attaque de nuisibles du sol, meilleure maîtrise de la précocité.

La culture hydro permet également une automatisation de la culture : température, éclairage, contrôle du pH et de la concentration en éléments nutritifs du liquide, ventilation.

L'hydroponie est très présente en horticulture et dans la culture forcée de certains légumes sous serre. 

A lire ces principes de l'hydroponie, Il semblerait que les filières d'attachés et secrétaire d'élus, IEP comme engrais serait d'excellent additif à l'hydroponie politique

Repost 0
Commenter cet article