Pour qui voulez-vous voter ?

Publié le 13 Février 2017

 

 

Parmi les choix possibles.

D'entrée des rejets sollicités

 

Résultat de recherche d'images pour "Carvounas CGT"

Les vestes à doublure bleu-horizon; ça signe son homme ! 

Il y a bien évidement des pistes qui ne peuvent s'ouvrir : les droites classiques ou extrêmes. D'autre que La Canaille qualifie de droite au pouvoir voulant y rester ou y accéder (voir ci dessus)

Et puis il y a ceux qui disent représenter autre chose.

Certes Canaille le Rouge ne proposera aucun soutien à aucun des candidats ; il s'en explique régulièrement par ailleurs. Mais quand un directeur de campagne sélectionne l'électorat de son champion, pourquoi ne pas lui laisser la parole ?

Le citoyen Carvounas est directeur de campagne de celui d'un des deux ministres de Hollande qui sollicitent vos suffrages. Pour le bilan, vous mesurez.

Camarades qui luttez pour pour des droits sociaux, pour mieux vivre, contre la casse économique menée par le patronat protégé par les lois et la police de ce pouvoir, voila ce que dit de vous le Carvounas en question.

JPEG - 24.2 ko

Et certains appellent à faire l'union avec ça ? 

N'ayez pas la mémoire courte.

Si quelqu'un dispose de l'avis d'un certain Filoche, Canaille le Rouge est preneur.

 

Repost 0
Commenter cet article

Gourmel Michel 03/03/2017 15:57

Attention à ce qui est écrit. Nos ennemis comme Le Monde, et autres grands inquisiteurs du Net qui mentent effrontément au profit de l’establishment, n’hésiteront pas à écrire que ce sont des âneries voir des fake news à la moindre erreur ; « Luc Carvounas est directeur de campagne » ; c’est inexact ; cela ne l’empêche pas d’être tout aussi épouvantable que Valls et Hollande, voire pire si c’est possible ; sa réputation est exécrable !
« Il est surtout bien connu pour, un jour ses admonestations vulgaires à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon, le lendemain pour ses comparaisons du PCF avec le FN, la veille pour ses coups de canifs méprisants à l’encontre d’EE-LV ou encore ses insultes à l’encontre de la CGT qualifiée en mai dernier sur LCI de « caste gauchisée des privilégiés ». Bref un gage de rassemblement au-delà du PS ! »
________________________________________
Qui sont Mathieu Hanotin et Jean-Marc Germain, les deux directeurs de campagne de Benoît Hamon ?
L’un fait partie du premier cercle hamoniste, l’autre est un proche de Martine Aubry. Les deux vont diriger la campagne du candidat socialiste à l’élection présidentielle. ..
http://www.europe1.fr/politique/qui-sont-mathieu-hanotin-et-jean-marc-germain-les-deux-directeurs-de-campagne-de-benoit-hamon-2972963
ou :
http://lelab.europe1.fr/le-geste-de-benoit-hamon-envers-martine-aubry-jean-marc-germain-co-animera-la-direction-de-sa-campagne-2972852
ou encore :
https://cocq.wordpress.com/2017/02/11/equipe-de-campagne-hamon-joue-definitivement-le-congres/
________________________________________
Nomination de Luc Carvounas à la tête du conseil parlementaire (°)
Benoît Hamon vient d’annoncer la composition de son équipe de campagne. Et une fois encore il refuse de trancher et préfère rester dans cet entre-deux qui prétend faire du neuf avec de l’ancien. Aucune famille du PS n’est écartée …
Manuel Valls a quant à lui pris soin de placer ses pions aux postes clés : Luc Carvounas, à qui il a d’abord été proposé d’être rien moins que le porte-parole du candidat, animera finalement le conseil parlementaire. Ce très proche de Manuel Valls, ardent défenseur de la politique gouvernementale au sénat, est également secrétaire national du PS aux relations extérieures, nouvel intitulé qu’il a lui-même inauguré en lieu et place de secrétaire national au relations unitaires. Il est surtout bien connu pour, un jour ses admonestations vulgaires à l’encontre de Jean-Luc Mélenchon, le lendemain pour ses comparaisons du PCF avec le FN, la veille pour ses coups de canifs méprisants à l’encontre d’EE-LV ou encore ses insultes à l’encontre de la CGT qualifiée en mai dernier sur LCI de « caste gauchisée des privilégiés ». Bref un gage de rassemblement au-delà du PS !
Mais la nomination de Luc Carvounas à la tête du conseil parlementaire prend un tout autre relief si l’on se souvient que le week-end dernier, lors des investitures PS pour les législatives, Benoît Hamon a renoncé à rompre avec les porteurs d’eau du quinquennat Hollande et a laissé réinvestir députés et ministres sortants (23 !) pourtant si prompts à soutenir la politique du chef de l’État et de son premier ministre. D’un week-end sur l’autre, Benoît Hamon abandonne donc à celles et ceux qui ont fait la politique de ces cinq dernières années le portage et donc la définition de la ligne politique durant le prochain quinquennat…
(quand à Hamon) Il se contente pour sa part de se garder les coudées relativement franches au sein de son équipe de campagne. Ce faisant, Benoît Hamon donne des gages sur un sujet qui n’intéresse personne sinon le PS lui-même : la main-mise sur l’appareil au lendemain de la présidentielle. Par contre, il baisse pavillon sur ce que sera la politique parlementaire à l’issue de la présidentielle. À lui le parti, à Valls le Parlement. Tel est l’enjeu finalement bien futile d’une campagne qui n’a de présidentielle que le nom.
https://cocq.wordpress.com/2017/02/11/equipe-de-campagne-hamon-joue-definitivement-le-congres/
(°) Benoît Hamon veut "un conseil parlementaire" pour remonter "les préoccupations du terrain" pendant sa campagne
http://www.francetvinfo.fr/politique/benoit-hamon/benoit-hamon-veut-un-conseil-parlementaire-pour-remonter-les-preoccupations-du-terrain_2052405.html

DD 13/02/2017 19:04

Effectivement, il a pas franchement la tronche d'un prolo, le mignon avec son discours de classe parasitaire et privilégiée