la convergence des projets

Publié le 22 Février 2017

 

une rencontre

que rien n'arrêtera...

sauf...

 

la convergence des projets

Emmanuel Macron déclare à l'Agence France-Presse qu'il "accepte l'alliance proposée par François Bayrou". Cette proposition du maire de Pau est pour le golden-boy de chez Rothschild "un tournant de la campagne présidentielle".
 

Sur qu'on va faire péter le Champomy dans les citées populaires.

c'est le second étage de la fusée mise en chantier par hollande : s'appuyer sur le rejet de l'extrême droite, profiter de la déliquescence du courant progressiste ou révolutionnaire pour continuer par les méthode et dans la voie tracée par Mitterrand pour rassurer le capital avec un marais social libéral à sa botte.

 

Donc, le tandem en question , Bayrou ministre de l'Education (qui alors n'était plus nationale sous trois gouvernements de droite) se met en double traction derrière le liquidateur du transport ferroviaire.

Le Capital voyant que sa carte Fillon a pris du plomb dans l'aile va nous jouer la partition du danger f-haine pour rabattre derrière le duo ultra médiatisé de quoi pousser ses pions dans la casse sociale.

Pour les autres, dit "de gauche" leur approche proconsulaire ou hors sols les disqualifie pour prétendre porter une alternative.

Pour Hamon c'est affiché et même générique, pour Mélenchon la façon de parler à ceux dont il prétend exiger leur suffrage, le contenu décidé sans débat au nom de ceux qu'il prétend séduire éloigne de l'urne les mieux disposés au préalable.

 

la convergence des projets
Repost 0
Commenter cet article