et c'est le Figaro qui le dit

Publié le 23 Février 2017

 

Syrie : Paris construit l'aide au rebelle 

traduire  l'aide à l'EI-DAESH.

 

et c'est le Figaro qui le dit

Figaro 22/02/2017 maj 22h39

INFO LE FIGARO - Une note confidentielle du Quai d'Orsay esquisse ce que doit être la position française après la cuisante défaite des rebelles d'Alep, fin décembre.

Comment la France compte-t-elle sauver l'opposition syrienne dans ses derniers bastions? Le Figaro publie une note confidentielle rédigée par le ministère des Affaires étrangères qui esquisse ce que doit être la position française après la cuisante défaite des rebelles d'Alep, fin décembre.

Paris affiche deux priorités: aider les rebelles dans les «zones libérées» de Syrie - dans la province d'Idleb au nord-ouest et dans le sud frontalier de la Jordanie. Et torpiller la reconstruction de la «Syrie unitaire», option préconisée par la Haute représentante de l'Union européenne, Federica Mogherini.

Problème: les radicaux islamistes et les djihadistes font souvent la loi dans ces zones libérées dont Paris veut aider à la reconstruction. Le pari français est dangereux, répondent plusieurs chercheurs qui ont lu pour nous cette note du Quai d'Orsay. Même isolée sur le dossier syrien, Paris campe fermement sur sa position: entraver «le projet russo-iranien» en Syrie, affirme la note dont Le Figaro publie des extraits.

Mais en France le gouvernement maintient l'état d'urgence pour réprimer les manifestations revendicatives et sociales au nom de la lutte contre ceux que le pouvoir aide en Syrie.

 

Dans le Monde de ce jour, les réponses d'un autre opposant au régime d'Assad. Canaille le Rouge ne connait pas ce personnage et reste circonspect devant ses propos. Pour autant, il met les points sur les "I" sur ce qu'est cette diplomatie française et son aide aux théofascistes. Elle entretient la machine à tuer.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article