Disparition de Beulin

Publié le 19 Février 2017

Disparition de Beulin

En trois heures, le gouvernement et les "grands-média " en ont déjà fait deux fois plus qu'en une semaine lors du décès de G Séguy.

Il est vrai que Georges n'était pas propriétaire d'un groupe industriel et de centaines d'hectares de terre. Il n'avait en nue propriété que la sympathie de ses camarades et comme rente que la fidélité à ses engagements.

Le communiqué du ministre chargé de la liquidation rurale et celui de son tuteur élyséen montrent bien le camp du pouvoir : la branche où régnait Beulin est celle où les salaires sont les plus bas, où l'exploitation des salariés est la plus violente, où les retraites des petits agriculteurs sont les plus misérables. Mais ils n'ont pas assez de mots pour dresser un panthéon à la mémoire d'un des principaux responsable de cet état de fait 

 

Et que dire de sa protection appuyée à tout ceux qui ont conduit aux cimetières par des centaines de Monsantopathie et autres maladies chimio industrielles graves indépendament des dizaines de suicides annuels parmi ceux qu'il prétendait représenter

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #En passant - juste un mot, #humeur, #carnet, #Pour réfléchir ensemble

Repost 0
Commenter cet article