L'année nouvelle en vue. comment construire l'avenir ?

Publié le 28 Décembre 2016

 

Que 2017

soit l'année de la clarté

et de la mise au rebut

des fossoyeurs d'espoir.

 

Afficher l'image d'origine

C'est plus de ce coté-ci que se trouve l'avenir plutôt que d'attendre un

hypothétique messie arrivant drapé

dans les plis amidonné des rideaux d'un isoloir

Synthétisons : 

Si, te positionnant autour de références et valeurs communistes, plus ou non adhérent au P "c "F pour ne pas (plus) cautionner sa dérive social-démocrate, tu argumentes pour qualifier de réformistes soumis aux diktats de l'UE les hors-sols qui squattent ce que tu as dans une vie antérieure contribué à construire et financer, tu n'es qu'un vulgaire trotsko-mélanchonien juste bon à jeter aux poubelles de l'histoire installées pour cela de l'autre côté du périphérique.

Si, te positionnant autour des mêmes références et valeurs communistes, tu prétends, arguments à la clé, que l'aligneur d'insoumis, le nommé "JL3B" pour Jean-Luc Bonaparte-Boulanger-Bruant et son programme élaboré en dehors des organisations qui historiquement portent et rassemblent les objectifs de ceux que JL3B veut aligner dans son sillage, si donc tu avance qu'il n'est qu'un proconsul potentiel se voyant César, tu n'es qu'un vulgaire stalino-archéo régressif qui doit se pousser pour laisser place au cortège conquérant de l'humanité en marche.

Sachant que nos titulaires ici des certificats de pureté communiste certes passablement entachés de compromissions avec la solferinocratie et ses anges tutélaires, pour le second tour de ce qui les mobilisent, vont non seulement se rassembler mais faire non pas la lutte, mais le sprint final pour accéder aux ors et places de consolation avec la cohorte des, là, janissaires du consul de nord Essonne, lequel est tout aussi entaché des mêmes compromissions avec les mêmes anges tutélaires de la même solferinocratie, LA Canaille s'il s'écarte pour laisser passer ces hordes,  ne se retirera pas pour autant sur son Aventin.

Canaille le Rouge est plus que jamais décidé à appeler à labourer autrement le sol où doit pousser la subversion du système et ne lâchera rien.

Pour cela, il va prioritairement réserver ses coups aux droites extrêmes ou classiques, celles rêvant de rester au pouvoir ou voulant y accéder. Pour autant, il ne manquera aucune occasion pour éclairer mensonges, omissions, coups de menton et (ou) promesses évasives ou contraire à ce qu'il pense être le cap à tracer pour s'affranchir de ce système qu'aucun des postulants à la loge de la rue St Honoré ne propose clairement de supprimer. 

Le capitalisme n'est pas soluble dans une macération ou jus d'un quelconque suffrage universel, c'est l'acide de la lutte de classe qui parviendra à le ronger.

Avec les meilleures salutations communistes donc révolutionnaires de La Canaille y compris à ceux qui vont déferler pour le couvrir d'injures et autres amabilités.

Que 2017 soit l'année de la clarté et de la mise au rebut des fossoyeurs d'espoir.

 

Repost 0
Commenter cet article