Auchan Tourcoing (suite) le sang,la peur, les larmes.

Publié le 27 Décembre 2016

 

Histoire de mesurer

le climat qui règne

dans ce petit paradis

pour le personnel : 

 

Auchan Tourcoing (suite) le sang,la peur, les larmes.

Dans la foulée du licenciement pour 85ct d'€, de la caissière virée pour avoir osé faire une fausse couche à son poste de travail :

"Au mois d’août dernier, on (la CGT) avait demandé à la direction une amélioration des conditions de travail dans ce magasin. On s’attendait à ce que ça change, mais on se rend compte que les méthodes perdurent, peut-être pour se venger", explique à BFMTV.com Samuel Meegens, à la tête de l'UL CGT, joint par téléphone. De nombreux cas de brimades, humiliations, des salariés basanés traités de macaques."

Pendant ce temps, à Nechin , en Belgique pour payer moins d'impôts, avec leur aspirateur à pognon, la famille Mulliez touche 88 millions d’euros de CICE.

Les dividendes distribués dans la famille ont quasiment triplé en 2015 passant de 67 millions en 2014 à 200 millions.

nos impôts servent donc à abonder 44% des profits du groupe les 56% qui restent 112 millions presque deux fois 2014, sont le fruit de la surexploitation des salariés du groupe.

 

Le patron de Système U, vend la mèche :"nous n'avions rien demandé, et l’État n’exige pas de réciprocité sur l’emploi, commente-t-il. Imaginer que le CICE finance directement la création d’emplois, c’est du rêve. " les entreprises ont bénéficié de la manne sans aucune contrepartie.

Auchan récupérera au titre de l’année 2014 55 M €, soit beaucoup plus qu’en 2013 où il avait touché 38 M €.

 

Auchan Tourcoing (suite) le sang,la peur, les larmes.
Repost 0
Commenter cet article