Réfugiés, finances et Cogia Houssain El Gattaz* et ses 40 voleurs

Publié le 14 Novembre 2016

Les mille et une nuits

nous éclairent 

Réfugiés, finances et Cogia Houssain El Gattaz* et ses 40 voleurs

Si on n'en croit le machin d'analyse nommé "Proxinvest" la rémunération des patrons du CAC à rentes n'avaient jamais autant mérité ce nom:

Pour la première fois depuis 2005, les cinq patrons les mieux payés dépassent la barre des 10 millions d'euros :

  • Olivier Brandicourt (Sanofi) : 16,8 millions d’euros

  • Gilles Gobin (Rubis) : 16,4 millions d’euros

  • Carlos Ghosn (Renault) : 15,6 millions d’euros

  • Bernard Charlès (Dassault Systèmes) : 14,5 millions d’euros

  • Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) : 10,4 millions d’euros

Ce qui pourrait presque être "marrant" si ce n'était pas si putride, c'est de voir que dans le même moment sur les réseaux sociaux, les passifs sociaux de la perfidie en gros, ceux qui ne disent rien de ces rémunérations qui feraient passer Crésus Pharaon et Midas pour des stagiaires peu doués, ces mêmes se répandent sur la toile pour dénoncer ces "migrants " qui volent l'aumône "à nos SDF" (contre lesquels ils ont pétitionné les arrêts anti-mendicité et applaudit au mobilier urbain "chardon lit de fakir").

Ces chancres mous facebookards y dénoncent à touts vents ces "1 000 euros par mois" (pourquoi pas 10 000 tant qu'ils y sont) que recevraient les dits réfugiés.

Pendant ce temps, les 5 aspirateurs à richesses sus-nommés, si on en croit Proxinvest (et il y a tout lieu de les croire), se sont gavés de 73.7 millions d'euro pour l'année 2015.

Argent pompé rappelons-le dans les richesses créées par les salariés qu'on (les Pernaut de garde - race de chiens sélectionnés pour cela) tente de dresser contre les réfugiés et migrants contraints.

Reprenons notre calculette.

73 700 000 euros/ 1000 = 73 700 mois de "subventions" donne pour ces 5 gugusses l'équivalent de ce que toucherait annuellement 6142 personnes/familles de réfugiés ; SI et SEULEMENT si ce chiffre était vrai.

Le montant que touche les réfugiés au titre des aides prévue par les traités internationaux que la France non seulement a ratifié mais a eu autrefois l'honneur d'être à l'initiative, (en rappelant -ce n'est pas inutile de le faire- que le réfugié n'a pas le droit au RSA) est est de :  11,45 euros par jour 343,50 € pour un mois de 30 jours, peu importe sa charge familiale

Ce qui revient à dire que si à partir du chiffre officiel 2015, 79 100 migrants ont choisi de déposer une requête de protection dans l’Hexagone, la même année, nos 5 caciques du CAC à rentes se sont gavés de l'équivalent de ce que peuvent recevoir 17 880 réfugiés et leur famille.

Or, si on en croit "le Journal du Net " qui puise ses info à la Source "la tribune" (pas celle du cheminot mais celle des cotations boursières) confirme à l'euro près, les patrons du CAC à rente on encaissé en 2015 167,6 millions d'euros !

Si La Canaille reprend son boulier informatique et se remet à calculer, cela veut dire que ces 40 là se sont goberger de quoi accueillir et aider chaque année la moitié de tout les réfugiés arrivant sur notre sol.

Il semble maintenant indispensable de rebaptiser le patron du Medef de son vrai nom :  Cogia Houssain El Gattaz*

Tiens, bizarre. D'un seul coup, Canaille le rouge n'entend plus aussi fort le son de cette rumeur putride. 

*  Cogia Houssain* est le nom de guerre du chef des 40 voleurs dans Ali Baba selon les dires de Shéhérazade dans la 24e histoire des contes des Mille et une nuits.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article

MARCHETTI Philippe 14/11/2016 18:01

Non là tu exagère Canaille !
Si tu dis tout à tout le monde, ils vont finir par être au courant.
Et après, comment cacher le "caca du chat" ?
Oh Les pôvs, vont êtres obligés de se justifier.
Je n'aurais que 2 remarques:
- Mort aux cons
- Surtout continue, ça me motive au plus haut point.
@+Fifi