Pour ceux qui ont cru faire oeuvre politique

Publié le 28 Novembre 2016

Quand il y a de l'argent en jeu,

toujours se méfier.

En plus, avec les partis

qui sont issus du cénacle

et qui travaillent pour garder

les clés du magot 

Pour ceux qui ont cru faire oeuvre politique
Pour ceux qui ont cru faire oeuvre politique

"La participation importante a fait de la primaire de la droite une bonne opération financière.

Bien qu’ayant coûté 8 millions d’euros, elle a rapporté aux Républicains plus de 9 millions d’euros.

Un bénéfice important et une véritable bouffée d’air pour les comptes du parti."

Concrètement, Les Républicains ont signé une convention de financement à hauteur de 5 millions d’euros avec la haute autorité. Cette dernière a créé un microparti pour recevoir les fonds liés à l’organisation ; elle remboursera Les Républicains grâce aux fonds collectés. « D’après nos prévisions, la primaire s’autofinancera à partir de 2 millions de votants par tour », affirme-t-elle sur son site.

Subtile manoeuvre qui traduit la maîtrise (naturelle et normale) qui va faire que l'électeur de "gôche" moyen va payer l'amende infligé à l'UMP abonder la trésorerie de l'entreprise de démolition sociale.

Ce qui s'appelle payer le bâton qui servira à se faire battre.

D'autant que les deux programmes étaient issus de la même cambuse et portés par un équipage commun...

Au cas où certains ne l'aurait pas prévu il y avait peu de chance que le gagnant ne soit pas de droite. 

Cela ne coûte rien de le rappeler et c'est semble-t-il pour certains nécessaire.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article