Y-a-t-il des centres de soins ouverts durant ce long weekend ?

Publié le 29 Octobre 2016

C'est pour certain(e)s une inquiétude

Pour d'autres à coup sûr un besoin.

Y-a-t-il des centres de soins ouverts durant ce long weekend ?

Le tournoi des chevaliers à la rose Mélenbourg contre Montechon et leur parage bat son plein.

A regarder ce qui se déroule sur les réseaux dit sociaux, il y a de quoi s'alarmer.

Comment certain(e)s qui paraissaient bien calés sur des positions de classe, anticapitalistes, se bouffant un réformiste à tous les petits déjeuner, le dit réformard trempé dans une soupe vermillon exempt de tout miasme  social-démocrate, toutes et tous (ou presque) avançant des arguments sereins et lucides de façon posée durant tous le premier semestre, l'équinoxe d'automne passée, perdent toute mesure et s'invectivent pour savoir derrière quel baron ils ou elles vont se ranger et vouent aux gémonies ceux qui ne s'installent pas à leur côté derrière le dit champion. 

C'est Montechon contre Mélenbourg, combat des oracles  à toutes les pages en ressortant ici une bible texte de congrès jamais respecté depuis trente ans, là un ctalogue ou un éventiuel projet en gestation, l'oeil rivé sur une élection qui n'existe que pour interdire toute récherche réelle et crédible d'alternative et cultive un culte de la délégation de pouvoir mâtinée de celui de la personalité confinant à'un néo-stalinisme affligeant

Affligeant et inscrit dans une durée qui explique comment avec d'une part un gouvernement et sa majorité qui sert d'agent électoral au f-haine et les autres qui laissent le champs libre aux idées du capital, il-elles participent à la désespérance, la dépolitisation .

Et là, Capulet ou Montaigu, tous vivants à la fin, comme chez Shakespeare vont se réconcilier à coup sûr devant la dépouille des attentes populaires qu'ils assassinent .

Un simili combat de furax contre les coriaces. Pas de statue d'or à la fin mais le veau du même métal qui est toujours debout.

Si vous cherchez le pourquoi du sourire permanent de Gattaz, vous avez la réponse.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article