Moment de douce euphorie

Publié le 16 Octobre 2016

Jean D'ormesson,

ce dimanche 16 octobre

au 13h00 de France 2

Moment de douce euphorie

Quand Jean d'Ormesson s'inquiète de voir à quelle vitesse bouge la société quand il remarque s'être fait doubler sur sa droite par Finkelkraut et Onfray.

Cela tourne au panard exubérant quand le même d'Ormesson (qui fut le rédacteur du Figaro que Ferrat écharpa à propos de cet "air de liberté "qu'il voyait "flotter sur Saigon") dit qu'après "Mitterrand ayant vécu avec beaucoup de distance de la vérité", "Hollande vit avec plus que des distances des valeurs de gauche" et "qu'incontestablement entre le discours du Bourget et la politique d'aujourd'hui, il y a un espace considérable", ajustant le dire en assénant qu'il comprend le "désappointement" de ses électeurs, finissant par cet "hélas la France à glissé à droite". 

D'Ormesson, quand même ! 

Un grand moment de délicieuse poésie politique quasi surréaliste.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #Pour réfléchir ensemble, #PS, #la culture et les idées

Repost 0
Commenter cet article