Les bombes de nos rafales ne seraient-elles que des mirages ?

Publié le 5 Octobre 2016

A propos d'une déclaration commune

Les bombes de nos rafales ne seraient-elles que des mirages ?

Relayé par Médiapart le 4 octobre, EELV, Ensemble, le NPA et le P"c"F publient une déclaration commune pour exiger l’arrêt des bombardements sur Alep.

Qui ne souscrirait à cette exigence ?

Pourtant, il y a un mais, il est de taille. Dans le ciel syrien, les largueurs de mort ne sont pas unilatéraux et "nos" rafales ne sont pas des mirages.

Si nous sommes bien en présence d'un affrontement impérialiste, c'est bien celui-ci qu'il faut condamner. Certes, dire cela ne dédouane pas la Russie des oligarques de leur part de sauvagerie, mais ne peut faire écran aux origines de l'agression.

Quand H Clinton dit que Daesh est le rejeton des USA, quand un général français qui représentait l'état-major français à l'OTAN et à l'ONU peut affirmer sans être jamais démentis que les cadres de DAESH ont été formés dans les camps d'entraînement aux USA, ce communiqué ne révèle-t-il pas une volonté de garder la vue basse pour des raisons d'autant plus électoralistes qu'elles s'éloignent d'une analyse de fond de la réalité de l'impérialisme et en quoi impérialisme et oligarchie, à affûter leurs muscles sur la peau des peuples massacrés vont alimenter des rancœurs légitimes dont se nourrit le fascisme théocratique.

Entretenir doutes et écrans de fumées désarme les peuples de toutes les parties prenantes : ceux qui reçoivent les bombes comme ceux qui subissent parfois (souvent) dans l'ignorance des faits, les gouvernements qui les larguent.

La France, sans que cela soit débattu publiquement par le Parlement est engagée dans plus d'une dizaine d'interventions. Majoritairement si ce n'est exclusivement contre les théofascistes que comme membre du commandement de l'OTAN et VRP de l'impérialisme en Afrique elle a participés à fabriquer. Est-ce pour gagner un signataire de plus, et si oui lequel, que les autres ont accepté d'en rabaisser sur le contenu d'une indispensable mais absente condamnation? Se rendent-ils compte (du point de vue de Canaille le Rouge, ils le savent pertinament) que leur texte les mets à la remorque d'un Fabius dans ses choix sur les chefs d'états à abattre ? 

La politique comme un chamboule-tout de foire du trône en sélectionnant les victimes sur qui s'apitoyer et ignorer les autres fait le jeu des agresseurs, de tous les agresseurs.

L'impérialisme est toujours le stade suprême du capitalisme. Souvenons nous de la phrase de Jaurès hélas d'une si grande actualité : "Le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l'orage".

La dépression est en formation ; les nuages s'accumulent, et les autoproclammés héritiers de Jaurès s'agitent avec des éventails. 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Guerre, #impérialisme, #alerte, #pacifiste, #bombes, #mirages, #rafales

Repost 0
Commenter cet article