Pensée du jour

Publié le 22 Août 2016

débit de lait

 

Pensée du jour

Les mesures proposées par l'UE et les majors du pillage de l'agriculture peuvent-elle garantir que tous les gosses de leur UE aient accès libre à du lait bon marché de qualité et en suffisance ?

Celui qui répond oui est soit fou, soit menteur, soit financé par Lactalis comme élu ou futur élu de la partie de la droite au pouvoir ou de celle voulant y accéder.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 24/08/2016 05:05

Par rapport à ton dernier propos que je partage , il serait intéressant de connaître la liste de tous ces actionnaires de l'agro-capital qui se goinfrent du travail de moins en moins rémunéré des autres .
Nous risquerions d'avoir quelques surprises et de ne plus regarder l'autre côté de NOTRE RUE de la même façon que par le passé .

jean-marie Défossé 23/08/2016 06:29

A mon humble avis , la ferme FAMILIALE de production laitière a toujours sa place dans notre pays à l'inverse de la ferme industrielle dont d'aucuns , en prévision du futur TAFTA , tentent de nous imposer sur le territoire .
La ferme des 1000 vaches déjà en projet n'est qu'une petite incursion à valeur de test pour permettre ensuite aux différentes instances dirigeantes de franchir le pas vers des fermes MONOPOLISATRICES de toute la production laitière française , telles celles déjà existantes aux USA , en Arabie Saoudite etc... et le plus étonnant , même au Vietnam , où les troupeaux varient dans la DEMESURE ... de 20 000 à 50 000 vaches !
Une hérésie politique visant à faire disparaître du paysage français (et autres) la ferme familiale qui bien souvent faisait vivre toute une famille tout en permettant à celle-ci d'envisager l'avenir avec sérénité .
Projet capitaliste gargantuesque où le petit entrepreneuriat cédera la place au salariat de moins en moins rémunéré et de moins en moins compétent .
Ceux très nombreux qui choisissaient le métier pourtant TRES CONTRAIGNANT de producteur laitier le faisaient par passion , pour une corporation où les 35 heures/semaine ne peuvent pas exister , où les Dimanches sont pratiquement similaires en ouvrage aux autres jours de la semaine et où les congés annuels sont inexistants faute à un service de remplacement incertain sur sa qualité de service , mais surtout trop onéreux pour le budget familial .
Je connais assez bien le métier pour l'avoir exercé au Québec en tant qu'employé et pour avoir travaillé également en France , en Dordogne , pour le contrôle laitier départemental .
C'est un métier dur et asservissant , où l'agriculteur (trice) doit apporter autant de vigilance et de soins à chaque bête de son troupeau comme il le ferait à un membre de sa famille fragilisé par l'âge ou la maladie .
Nul doute qu'en laissant les rênes libres au Grand Capital , le lait deviendra un aliment de luxe à des prix de plus en plus prohibitifs et à une qualité de plus en plus médiocre , voire dangereuse . Autant de bénéfices à venir pour le système médical du même acabit .
J'ai le souvenir étant encore un môme , du verre de lait offert gratuitement à l'école pour les 4 heures de chaque enfant . C'était un bon moyen pour éponger les excédents . Maintenant , pour éponger ces excédents , on oblige l'agriculteur à ouvrir la vanne du tank à lait pour déverser le lait en trop dans les égouts de la ferme . Encore une hérésie du système capitaliste qui ne concède aucune place à l'aspect humain et moral dus à notre civilisation .
Les choses pourront changer dans ce pays quand salariés , petits entrepreneurs , commerçants et artisans auront compris qu'il faut ériger TOUS ENSEMBLE une défense efficace et une barrière solide avec de sérieux garde-fous contre la mise à mort programmée des cibles potentielles que nous représentons TOUS aux yeux du Grand Capital ; alors le vent destructeur pourra peut-être nous devenir plus favorable , NOUS LES PETITS que nous sommes .

Canaille Lerouge 23/08/2016 13:47

A voir ce qui se passe dans les écoles et l'état de quasi carence alimentaire de nombreux quartiers, nous sommes loins d'avoir des excédents tout est dans le taux de rémunération de l'agro capital. Lactalis préfère payer des amendes que publier son bilan.la messe est dite.