Panem et circenses

Publié le 8 Juillet 2016

Et panem,

...si t'es sage

Panem et circenses

Le choc social et culturel est saisissant :

Moment confirmant que nous ne sommes pas (plus) en crise, mais bien sous le mandat Medefo-hollandien en situation voulue de déstabilisation permanente comme moteur de la société précarisée telle que le souhaitait Parizot sous le mandat précédent Medefo-sarkoziste.

Le président de la République, son premier ministre, leur ministre de l’intérieur,  et les autres membres du gouvernement réunis en tribune présidentielleavec les caciques de la droite classique, potentas antisociaux qui, dans le stade vélodromme (à coup sûr cela aurait été pareil à St Denis), ne se font pas huer, pas même siffler.

A l'issue de la rencontre, à travers le pays, manifs "spontanées" autorisées par les préfets, concert de klaxon et de casseroles.

A quand pour faire passer la pilulle politique le remake de 1918, 'l'Allemagne paiera" ?

Il doit jubiler le disciple appliqué de Clemenceau pour avoir sous les aplaudissements du MEDEF, d'Allianz, de Vinci, de leur comparses et auxiliaires politiques,  pour cette grand messe, tout ce gratins de réuni et ...parade réussie.

Les casseurs qui là doivent avoir leurs chefs dans les tribunes VIP n'ont pas de syndicalistes à faire tabasser ou aider à encrister. Vous ne trouvez pas cela bizarre cette sélectivité (après les soldes des grandes enseignes) où tout se passe "bien" mais où dès que la protestation veut s'exprimer ça casse pour pouvoir interdire, brimer, briser et réprimer les travailleurs ? 

Pas de nasse ou autres grilles à la phocéenne porte d'Aix mais à la parisienne place d'italie trois jours plus tôt...

A voir les commentaires, ce seront pour une grande part ceux qui vont hurler "à la prise d'otage" lors des grèves des Services publics qui appaludiront le plus fort.

Canaille le Rouge attend avec impatience le premier des absents des rues présent devant sa télé, absent sous les banderolles mais tapeur de casserolles qui viendra se plaindre pour sa retraite, son salaire ou du nom remboursement d'un médoc, la hausse du prix du timbre et à coup sur lui dire "y font quoi le syndicats "?

Vous imaginez l'accueil...il sera à niveau.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 1
Commenter cet article

jean-marie Défossé 09/07/2016 06:24

Je partage ton amertume devant cette affligeante désinvolture de mes concitoyens .
Désinvolture COUPABLE face à l'obligation morale de ne jamais perdre la mémoire sur les dures épreuves des anciens qui se sont battus (et pour certains y ont laissé leur peau) pour nous préparer , à nous et aux générations futures , un meilleur avenir que le leur .
Triste bilan lorsqu'une population sombre dans la facilité des jeux , des hochets de toutes sortes et plus globalement du SUPERFICIEL au détriment de l'ESSENTIEL .
Je ne suis pas contre le foot , ni contre le tour de France et encore moins contre les Championnats d'athlétisme ; pas plus que je ne suis contre tous les joujoux mis volontairement à notre disposition pour nous détourner des faits les plus fondamentaux de notre société ; hochets du genre télé , ordinateur , jeux de toutes sortes , tablette , portable etc ...etc , et pourtant , il y a DANGER !
Ce n'est plus le temps de jouer ! Il existe des priorités qui nous concernent TOUS ! Mais à l'inverse , je suis donc CONTRE "L'ADVIENNE QUE POURRA" délibérément consenti par une majorité de citoyens , feignant d'ignorer les conséquences de leur irresponsabilité du moment sur les générations futures , préférant LEUR présent et s'assoyant sur le futur DES AUTRES .
Le Grand Capital a opté pour nous faire entrer progressivement dans la phase de la ROBOTISATION à outrance (les robots ne contestent jamais et s'amortissent financièrement très rapidement) . ROBOTISATION , laquelle fera une HECATOMBE en premier lieu dans les rangs des travailleurs , mais également et par étapes successives , dans toutes les professions et corporations . Qui sont les précurseurs et les fidèles représentants de cette future ROBOTISATION à outrance ? Les citoyens eux-mêmes , du moins une majorité , leur bêtise crasse et leur crédulité élevée au plus haut degré à préférer les jeux au détriment de la vie de leurs descendants ! Affligeant !
La rentrée au mois de Septembre pourrait être en mesure de modifier ce déclin de l'espèce humaine mais nos dirigeants le savent et utiliseront tous les moyens en leur possessions (même les pires) pour contourner les éventuels désagréments de cette rentrée ultra-sensible ; mais est-il encore temps d'espérer un soubresaut d'un peuple DEJA considérablement anesthésié et DEJA disponible à devenir un androïde des plus rentable pour le Grand Capital ?