Arafer le PS va continuer la casse de l'l'UMP-LR

Publié le 12 Juillet 2016

Les tontons bradeurs

Arafer le PS va continuer la casse de l'l'UMP-LR

 

"Mobilicité". Vous ne connaissez peut-être pas ce titre d'une publication assez confidentielles.

X'est un peu la pierre angulaire idéologique de la casse édité à l'interieur du microcosme des bradeurs du service public de transport.

C'est là où s'échange entre initiés les infos, y compris là où ceux élus, qui savent , pour rester initiés, ne vous donnent pas les infos dont ils disposent.

Tous les membres des commissions transports des conseils régionnaux sont destinataires, exigez qu'ils vous passent leurs infos...et demandez des comptes sur leurs silences...et choix.

http://www.mobilicites.com/011-5263-Bernard-Roman-presidera-l-ARAFER.html

Passer en force par tout les moyens.

Pas de trève estivale.

Les outils de capital sont en action, ils avancent à brides abattues pour retructurer au grès des exigences des chargeurs et leur financeurs, pour assurer le retour aux actionnaires.

C'est le rôle historique de la social-démocratie dont laPSolférinocratie sa version française.

Le rattachement des gares à SNCF Mobilités, monopole public des trains de voyageurs, comporte des "risques d'atteinte à la concurrence" en vue de l'ouverture prochaine de ce marché, estime le gendarme du secteur, l'Arafer, dans un rapport publié le 11 juillet.

Dans la perspective de l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire domestique, l'Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (Arafer) a présenté le 11 juillet une analyse des scénarios d'évolution de la gestion des gares. Selon elle, "les gares utilisées par plusieurs transporteurs pourraient être gérées par une filiale de SNCF Réseau" tandis que pour celles liées au transport régional conventionné, les autorités organisatrices devraient "bénéficier de davantage de leviers d'action."

Arafer annonce la couleur : c'est la privatisation des gares :

"l'intégration verticale de la gestion des gares ferroviaires et de l'exploitation de service de transport ferroviaire est susceptible d'entraver le développement de la concurrence sur le marché aval du transport de voyageurs du fait de la nature d'infrastructure essentielle des gares".  

Ce que le machin pointe comme un risque d'atteinte à la concurrence renforcé selon elle par le fait que les gares ferroviaires sont des pôles d'échanges multimodaux et que " leur gestionnaire appartient à un groupe présent sur de nombreux marchés connexes du transport de voyageurs (services de transport urbain, interurbain librement organisé, gestion des gares routières, etc.). Haro sur la pamitrise publique d'un service public.
Et Arafer de préciser ses vues : "Pour les gares utilisées par plusieurs transporteurs, la concurrence sur le transport ferroviaire domestique prévue par le quatrième paquet ferroviaire impose de s'orienter vers une solution exempte de risques d'atteinte à la concurrence", insiste l'Autorité. "Dès lors, le statu quo tout comme la poursuite du rattachement de la gestion des gares à l'opérateur historique de manière directe ou indirecte ne sont pas envisageables", Parmi les solutions "envisageables" car "garantissant une indépendance réelle du gestionnaire des gares", l'Arafer juge "pertinente" la création d'une filiale de SNCF Réseau qui "offre, d'une part, les conditions pour inscrire rapidement et durablement la gestion des gares dans un cadre pluriannuel incitatif et permet, d'autre part, une autonomie financière suffisante, éventuellement ouverte à des apporteurs de capitaux". (souligné par La Canaille).

C'est le mandat que va recevoir ce renard de Roman. Le Ps chargé de rayer de la carte la nationalisation du Front Populaire l'année de son 80e anniversaire. Il sort de l'armoire ses cadres de réserves pour continuer le sale boulot.

Pour les oeufs et la farine, surtout ne pas être discriminant.

C'est l'alternance à l'Arafer où un député PS du Nord, Bernard Roman va remplacer Pierre Cardo, Cet avocat de formation a surtout été un très proche de PIerre Mauroy, en tant que directeur de cabinet et adjoint au maire de Lille

sur le plan économique, il n'est pas orthodoxe comme certains élus de cette Région et incarne une tendance réformiste.“. Autrement dit, présider un organisme qui régule des secteurs ouverts à la concurrence ne constituera pas pour lui une activité contre nature. Partisan de la construction européenne, Bernard Roman a fréquenté les courants strauss-kahniens et rocardiens du PS, à l'instar du Premier ministre Manuel Valls. Il a notamment participé au think tank “A gauche en Europe" fondé par Dominique Strauss-Kahn et Michel Rocard au milieu des années 2000

Si l'autorité indépendante a été créée par la droite et présidée par un politique de droite - qui au départ ne connaissait rien au transport – on a vu le résultat  – elle sera présidée non pas par un technocrate mais par un politique de "gôoache"che qui ne connaît également rien au transport, et qui va accentuer la politique précédente.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article