Florilège réactionnaire gouvernemental et

Publié le 10 Juin 2016

ce qu'en dit la CGT

 

La cgt

Précisions : ce n'est pas parce que Canaille le Rouge peut avoir et a sur certains points des avis divergents avec ce qui est sorti du 51e congrès de la CGT qu'il va se distancier de ses camarades quand les coup redoublent de violence pour nous faire taire.

Nous débattrons à partir de l'expérience des questions de la CES, celui des contenus revendicatidf et du cahier du même nom plus tard.

Pour le moment, la vichysations du régime pousse à rassembler et faire plier ce pouvoir.

Là est l'essentiel.

La note gouvernementale en direction des alentours des stades est là pour montrer qu'un pouvoir aux abois est prêt à tout pour s'affranchir de la délmocratie.

 

Communiqué de la CGT : 

Loi Travail

La liberté d’expression existe-t-elle encore pour le ministère de l’intérieur ?

vendredi 10 juin 2016

C’est avec stupéfaction que la CGT vient de découvrir les consignes de sécurité publiées par le ministère de l’intérieur pour l’Euro. Dans le chapitre intitulé « Bien se comporter au sein et aux abords des stades », le ministère de l’intérieur recommande de « ne pas tenir de propos politiques, idéologiques, injurieux, racistes ou xénophobes ». Ces consignes remettent en cause le fondement de la démocratie, la liberté d’expression. En mettant sur le même plan propos diffamatoires, racistes ou xénophobes - qui relèvent de l’infraction pénale - et propos politiques et idéologiques - qui fondent les libertés constitutionnelles et le débat démocratique - elles génèrent un scandaleux mélange des genres. Notons au passage que le ministère de l’intérieur s’inquiète davantage des propos politiques que du sexisme et de l’homophobie, oubliés de ces consignes alors qu’ils sont malheureusement bien présents dans les stades.

Le gouvernement a-t-il peur que les supporters, qui sont aussi salarié-es, privé-es d’emplois, jeunes… ne débattent de la loi travail ? La ficelle est grosse et démontre que la stratégie visant à opposer supporters et grévistes ne fonctionne pas. Une large majorité de français-es refusent la loi travail, c’est donc aussi le cas des supporters ! De telles consignes sont en tout cas la preuve de la fébrilité du gouvernement, qui depuis 4 mois, en empêchant la négociation et le débat parlementaire, refuse tout débat sur la loi travail. La CGT exige des clarifications rapides de la part du ministère de l’intérieur et la modification de ces consignes, manifestement contradictoires avec les libertés constitutionnelles.

La CGT continuera sa campagne d’information massive sur la loi travail et ses dangers, sur les lieux de travail, les lieux publics et aux abords des stades. La CGT Ile de France organise d’ailleurs dès cette après-midi une opération « Carton rouge à la loi Travail ». Des initiatives de votation et débats avec les supporters sont prévues partout en France.

Pour que les supporters passent un bel Euro et que ce grand évènement sportif valorise la France, la CGT réitère son appel à l’ouverture de discussions. L’intersyndicale attend toujours la réponse du Président de la République à son courrier du 20 mai dernier, dans lequel les organisations syndicales demandaient à être reçues. Par son refus de négocier le gouvernement est responsable du blocage. La loi travail est minoritaire dans l’opinion, minoritaire chez les syndicats, minoritaire chez les parlementaires, elle doit être retirée !

Montreuil, le 10 juin 2016

 
 

Et comme il faut tout décortiquer et mettre à plat tant les chiens de gardes sont aussi obéissants qu'agressif, précisions de la confédé CGT :

 

Loi travail

Le vrai dialogue c’est pour quand ?

vendredi 10 juin 2016

La CGT s’étonne de découvrir par voie de presse que la Ministre du travail et du dialogue social serait prête à recevoir "dans la minute" Philippe Martinez. En effet, alors que la CGT réclame depuis plus de trois mois maintenant la possibilité de faire valoir ses revendications autour d’un code du travail du XXIème siècle, et qu’elle est prête à être reçue y compris le samedi et le dimanche, la ministre a fait savoir hier que son agenda ne permettait pas un tel rendez-vous avant le 17 juin.

La Cgt se réjouit donc de cette annonce et espère que le rendez-vous à venir permettra enfin au gouvernement d’entendre la colère et l’exaspération de millions de salariés.

Montreuil, le 10 juin 2016

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #Vichysation, #politique, #reaction, #repression

Repost 0
Commenter cet article

jean-marie Défossé 11/06/2016 07:38

Sans vouloir ici remettre en cause la probité de Philippe Martinez , je pense qu'il existe un réel DANGER à se rendre SEUL à de tel rendez-vous pour représenter l'ensemble des militants de la CGT
Nos grandes écoles pour former les élites du pays mais surtout élites du Système mafieux , leur apprennent 2 choses essentielles : les lois de la finance bien sûr ... et la psychologie pour instrumentaliser et conditionner les peuples à toujours dire OUI à l'inacceptable .
Ni moi , ni Philippe Martinez , ni toute autre dirigeant syndical ou tout autre travailleur , ne sommes préparés ni formés à contrer la manipulation mentale qui consiste par un simple franchissement de portes , à métamorphoser un contestataire sincère à l'entrée ... en un félon imbu de lui-même à la sortie .
D'où ma conviction profonde à la sécurité du mot COLLECTIF !