A ceux qui disent que la loi travail ne s'applique pas au cheminots,

Publié le 12 Juin 2016

la preuve qu'ils mentent.

A ceux qui disent que la loi travail ne s'applique pas au cheminots,

En catimini et en force le pouvoir vient de publier au JO le "décret socle" qu'il veut imposer pour tirer en arrière les conditions de travail qui assurent les conditions de sécurité et la vie quotidienne de celles et ceux qui font toute l'activité ferroviaire.

Le décret est signé par : 

A ceux qui disent que la loi travail ne s'applique pas au cheminots,

Si la ministre dite du travail signe c'est bien que nous sommes dans l'espace de compétence de son ministère qui, sur les conseils du l'appendice transport au sein du ministère de l'environnement, organiste la restructuration des conditions d'exploitation du salariat au bénéfice du patronat- ici au bénéfice de celui du ferroviaire -dont 95% est dans l'espace de la SNCF.

Donc ces 95% sont sous le coup d'une régression qui élimine toute la construction sociale existant depuis 1920. Les 5% autre n'y gagnant que la transposition légale de leur absence de statut et garantie sociale au sein d'un texte qui s'inscrit dans la loi El Khomry.

Ce même 9 juin, la CGT dans un communiqué annonçait : 

Loi travail

La mobilisation s’étend

Déterminés à gagner le retrait du projet de loi travail et de nouveaux droits les salarié-es jeunes retraités privés d’emploi continuent cette semaine à faire la démonstration que les mobilisations se développent avec force. Les 8 et 9 juin étaient organisées de très nombreuses initiatives, rassemblements, manifestations, grèves, occupations pacifiques, et notamment :

- Des dizaines de milliers de retraité-es dont 5 000 à Paris ont manifesté dans plus de 90 villes de France pour exiger une augmentation de leur pouvoir d’achat à l’appel d’une intersyndicale (CGT, FO, CFTC, CFE CGC, FSU, Solidaires). Ces manifestations ont convergé avec les actions et manifestations des jeunes et des salarié-es contre la loi travail.

- Dans tous les départements, des initiatives diverses et massives avec de nombreuses manifestations et notamment :
o Au Havre 37 000 personnes ont défilé les grèves se poursuivent notamment à laCompagnie Industrielle Maritime et au terminal pétrolier.
o A la frontière franco-belge, une manifestation a rassemblé 1000 salarié-es des 2 pays
o En Ile de France, 1000 salarié-es ont bloqué le MIN de Rungis
o Dans le Tarn des journées parking gratuit et coupure des radars ont été organisées

- Les mouvements de grève continuent à s’étendre avec de nouvelles professions et entreprises :
o Les portuaires étaient massivement en grève, avec plus de 80% de l’activité arrêtée dans la quasi totalité des ports de France.
o 6 sites de traitement des ordures et déchets ménagères sont en grève, dont celui de la TIRU (paris 13e) depuis 10 jours ;
o La mobilisation est massive dans l’énergie avec notamment 200 000 foyers franciliens basculés ce 9 juin en heures creuses, des arrêts de travail dans 5 centrales nucléaires, plusieurs sites bloqués (Porcheville, Romainville, Villeneuve la Garenne…)
o La grève continue chez les cheminots, les suites du mouvement sont débattues en AG et la signature de la CGT sur le projet d’accord sera décidée par les syndiqués
o Les intermittent-es continuent à se mobiliser et ont envahi le siège du MEDEF le 8/06
o La mobilisation s’ancre et s’élargit dans le privé avec des des actions reconductibles dans de nombreuses entreprises du verre (Owen Sillinoy 63, Pochet du Courval 80, Verrerie Brosse 76, l’ensemble des sites de Verralia,…), de l’agroalimentaire (Panzani 13, Volvic 63, William Saurin 02, Brossard 45 où les salariés après avoir investi une réunion avec la direction, sont en grève à 80% depuis mardi…) du commerce (Amazone 3 sites français sur 4, débrayages d’une heure dans les Intermarché), de la sécurité/prévention (SERRIS, ICTS…) Construction (Vinci IDF, SPIE 44)

La Votation dans les lieux de travail et de vie se poursuit : près de 600 votations sont recensés sur le site votationtravail.fr, permettant à toute la population et notamment aux ingénieurs, cadres et techniciens de débattre et donner leur avis sur la loi travail.

La mobilisation porte d’ores et déjà ses fruits, et des avancées ont été arrachées dans de nombreuses entreprises. Derniers en date, ERDF à Noisy le sec où les agents ont gagné des recrutements et augmentations de salaires tout en faisant profiter 820 familles de leur lutte, et les territoriaux de St Etienne et de son agglomération (embauches…).

La répression qui s’accentue est scandaleuse. Des dizaines de salarié-es mobilisés font l’objet de poursuites, un jeune militant de la CGT est même incarcéré depuis 3 semaines à Lille ! Le gouvernement doit retrouver la raison et répondre à la demande de l’intersyndicale qui appelle à des négociations ! La stratégie de passage en force ne fonctionne pas, les salarié-es sont déterminés à gagner : le 14 juin s’annonce d’ores et déjà massif, et le 23 et 28 juin, nouvelles journées de grève et manifestation, sont prévues par l’intersyndicale. La CGT appelle les salarié-es à continuer à étendre et amplifier leurs luttes !

Montreuil, le 9 juin 2016

Parce qu'il faut appeler un chat un chat, parce qu'après des semaines de mensonges ouvrant le champ à une camapagne de criminilisation sans borne de l'action syndicale, parce que soutenir les joueurs depuis les tribunes n'est plus d'actualité et qu'il faut participer aux actions de jeux pour gagner,  il faut que la question soit posée publiquement et le plus largement possible.

A celles et ceux qui partagent l'analyse de canaille le Rouge et se retrouvent dans le communiqué de la CGT, une question se pose : s'il ne l'ont déjà fait, qu'attendent-elles et ils pour se syndiquer et rejoindre la CGT.

Dans chaque localité vous trouverez des UL des syndicats près à vous accueillir actifs et retraités pour combattre les droites extrèmes, classiques ou au pouvoir, au service du patronat qui appelle à la répression et pille les richese produite par le travail.

Pas le tout de soutenir, il faut s'investir.

Le 14 juin, c'est déjà un rendez-vous d'importance.

Rédigé par Canaille Lerouge

Repost 0
Commenter cet article