Etats d'Urgence et couvre-feu

Publié le 3 Mai 2016

22h00,

comme en 40

on ferme et on cogne.

couvre feu sélectif à Paris

2016, Paris Ankara même combat.

Etats d'Urgence et couvre-feu

Petits rappels pour installer le cadre :


Lorsqu'il y eut ce que le poulailler d'acajou nomma la révolte des banlieues, sous les applaudissements de toute la galerie rancie de la pensée réactionnaire installée, le gouvernement de la droite d'alors instaura un état d'urgence ciblée et le couvre-feu dans les quartiers. Au nom de l'encadrement économique et idéologique des victimes en première ligne de la casse industrielle, la bourgeoisie au pouvoir et ses financiers dans les coursives firent venir des anges gardiens salafistes, intégristes importer directement du noyau dur de l'idéologie terroriste au MoyenOrient : l'Arabie Saoudite et les émirats avec pour but d'en finir avec les solidarités laïques installées depuis l'origine du mouvement ouvrier en Île de France.


En 2016, face au refus du monde du travail d'accepter les reculs sociaux exigés par le capital lequel a maintenant quitté les coursives pour prendre publiquement en main l'organisation étatique de l'asservissement au capital, sous les applaudissements de la galerie rancie de la pensée réa-boboctionnaire ayant rejoint a précédente et investit les quartiers dont le peuple a été chassé, la Restauration au palanquin de bois de rose, se servant des crimes inspirés et fomentés par les activistes de ses partenaires-clients en canons et mitrailles en tous genres, décide d'un état urgence permanent et instaure le couvre-feu pour contenir ceux qui veulent en finir avec les poulaillers dorés, d'avec les marchands de canons et la cliques des banquiers financiers spéculateurs-escrocs- donneurs de leçons de la passerelle.


Pour justifier cette dérive qui met la France au ban des nations démocratiques le trio LaValls, l'ex avocat d'affaires Cazeneuve devenu chef d'état-major des chaussettes à clous, lesquelles disait railleur le directeur du "Crapouillot", doivent "figurer dans l'arsenal de la pédagogie démocratique" et pour cela fait cadeau aux parisiens d'un préfet Cadot qui est au préfet Grimaud ce que le préfet Papon est au Prefet Raymond Aubrac Commissaire de la République.


Le cadre posé, que voit-on à l'intérieur.


Un gouvernement composé de commis du grand capital jouant à la marelle en sautant des cases finance aux cases pouvoir, s'affranchissant des lignes exigées par la République (lignes morales, légales, déontologiques) contournant les cases où le peuple les attend, un pouvoir donc qui se servant de ses légions bleues casquées d'électeurs f-haine en uniforme, toute de carapace vêtues, cogne sur ordre sur tout ce qui bouge et ose contester ses choix.


Symbolique, la presse internationale en 2016 unit dans un même panier et sous un même titre les images du premier mai à Paris et à Istanbul.


Erdollande et Holdogas même combat. Bush et miss Maggie ont des rejetons en France : la ministre du travail est l'héritière politique d'une grand-mère britannique, les marchands de canons français ont supplanté ceux des USA, tandis que le Guizot de Bercy en appelle à ses comparses avec son actuel "enrichissez-vous" conduisant à l'obscénité des pillages rémunérant les grands commis du capital.


La pornographie, ce n'est pas que le cul, c'est aussi le portefeuille. La prostitution, ce n'est pas que les bourses, c'est aussi la Bourse.


Pour permettre cela, il faut restreindre les libertés.


Ce n'est pas le but de cette p@ge mais Canaille le Rouge y reviendra par ailleurs, alors que jamais le système n'a eu autant de besoin de précariser l'organisation globale de la société, alors que jamais il n'a été plus urgent d'identifier clairement le capitalisme, mode obsolète de gouvernance des sociétés humaines comme cause du désordre global, aucune force politique historiquement crédible n'appelle à cette subversion salvatrice. Les textes dont débattent les derniers adhérents du P"c"F de ce point de vue sont afflgeant.


La survie du capitalisme se fait au prix d'une accumulation de morts. Personne qui ne clâme haut et fort que le nombre de tués au travail dans le capitalisme mondialisé et ses règles, fait chaque année plus d'assassinés que la somme des tuées par les guerres impérialistes et les tueries des bras armés de l'impérialisme massacrant au nom de l'obscurantisme.


Ne pas dire cela laisse libre le terrain à ceux qui s'abritent derrière l'alibi d'un terrorisme qui les sert à point nommé pour construire des digues réactionnaires à la colère populaire qui monte.


Que les officiers du génie de la rente ne l'oublient pas ; il est possible d'arrêter le feu avec de l'eau, on n'arrête jamais un flot avec le feu…Et le flot monte. Canaille le Rouge s'en réjouit. Avec ou sans couvre-feu, avec ou sans état d'urgence, écoutez l'appel de la République, voyez la peur de ceux qui par tout moyen veulent la museler.


LaValls dans sa course à rattraper Moch va-t-il prendre le risque de se paponiser davantage voire, dans les conditions de 2016, rattraper Pucheu ? En tout cas, tant en matière de service du capital que de répression antidémocratique, il en prend le chemin.

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #PS, #autoritarisme, #police, #libertés

Repost 2
Commenter cet article