Avis à la population

Publié le 11 Février 2016

Citoyennes, citoyens,

Le moment solennel.

Si le texte avait été plus ramassé,

 il aurait pu être

l'objet de 

la pensée du jour :

Avis à la population

Devant l'urgence sociale

Devant la faillite de la mandature en cours, celle des prédécesseurs , les dangers des projets de tous les concourants à manipuler l'opinion pour que cela empire.

Devant l'impossibilité d'attendre  la suite de ces lendemains qui déchantent.

Parcequ'il ne se sent pas concerné par ce ballet en deux actes où le pas de deux suivra le menuet,

Canaille le Rouge vous annonce qu'il ne sera pas candidat à la présidentielle.

Vous voila rassuré ?

Cela fait de cette annonce une des plus originale de la semaine tant cela se bouscule aux portillons des plateaux télés pour dire comment chacune ou chacun des possibles pas forcément souhaitable s'emploient à se pousser des épaules pour être sur la ligne de départ. 

Ce n'est pas en 2017 qu'il faudra raser gratis, c'est aujourd'hui qu'il faut poser cette Question Prioritaire de Citoyenneté : comment aller rechercher ce que le capital nous vole et qui, pour pouvoir sans limite accumuler, plonge la planète dans la guerre, la misère et la désolation environementale.

N'est pas cela l'urgence ? La caste politique qui se réfugie  derrière la dénonciation d'un antiparlementarisme qu'elle fait tout pour alimenter est-elle crédible après cette tragique semaine parlementaire ?

 

Dit autrement voir ceux qui désertent l'hémycyle quand les libertés sont attaquées par la majorité de ceux qui y restent venir nous parler de débats citoyen de primaires ou autres, ce n'est même plus gonflant, c'est misérable.

 

 

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #présidentielle, #liberté, #mascarades

Repost 1
Commenter cet article

jean-marie Défossé 11/02/2016 15:16

Alors comme çà , tu ne veux pas te présenter ? Tu m'en vois sincèrement désolé La Canaille , car du coup , on va être obligé de se "farcir" toute cette bande de paltoquets (ou pâles-toquets) qui se bousculent au portillon de la salle des "couilles en or".
L'image est en parfaite harmonie avec les aspirations futures et grandiloquentes de cette bande de salopards .
Salutations communistes et internationalistes