L'Année du dépassement

Publié le 16 Janvier 2016

le clignotant

(quand ils le mettent)

est à droite

L'Année du dépassement

Canaille le rouge espère que les canaillophiles lui pardonneront mais comme on dit , quand c'est bouché, faut bien mettre les mains dedans pour aller y voir.

C'est ce qu'a fait La Canaille.

C'est bien bouché et pour s'en sortir les solférinocrates usent du vocabulaire de Robert Hue : le dépassement.

Et c'est bien parti : 2016 en matière d'atteinte aux libertés, c'est déjà l'année du dépassement.

En matière d'intensification des cadeaux au patronat  c'est déjà l'année du dépassement

Sans même parler de la répression dans les usines, dans les quartiers contre toutes forme d'opposition publique c'est l'année du dépassement et celle de la queue de poisson pour prendre la première à droite.

 C'est aussi l'année du dépassement pour le député de la circonscription de la canaille , celui qui vient de dire que les chômeurs sont trop payés, lui qui a eu des délicatesses antérieures avec la caisse de la MNEF. Il se dit ici ou là dans l'arrondissement qu'il va se préparer des moments chauds s'il lui prend l'idée de passer sur les marchés : Le guen n'est pas exactement en odeurs de sainteté du côté du quartier de la gare.

Mais certainement qu'il y a ici et là deux ou trois remous faisant des bulles et quelques odeurs pestilentielles puisque le PS a cru bon dans la soirée d'ajouter un codicile à son concept de dépassement :

 

 

L'Année du dépassement

Reprenons. si la décision est "excessive" cela veut dire que pour les valets de pieds de LaValls il en fallait une et donc qu'il y a, pour la solférinocratie, une réalité de violence...sans plainte.

"Et maladroite" précisent-ils. Ce serait qu'on (lire la justice ) s'y serait mal pris et donc qu'avec un peu plus d'intelligence il aurait été possible de faire du mal aux "coupables" en sanctionnant intelligement une faute ...qui n'existe pas.

Le jour où Cambadélis va se retrouver déguisé en Guy Mollet dans les rues d'Alger (ce qui lui permettra de nouer connaissance avec la couleur rouge), le jour où avec son aéropage il sera recouvert d'oeufs pourris, farines et autre moutarde forte, de dépassement en maladresse  si on arrivait ce jour à faire déraper la direction des méphistolfériniens vers une sortie de route et qu'ils se retrouvent dans la fange d'un fossé nauséabond où il fera couleur locale, Canaille le rouge ne pleurera pas...et fera tout pour qu'ils y restent à macérer.

Il a même encore dans un coin une de ces bouteilles de champagne à sortir pour l'occasion si survenait ce coup de non pas de Jarnac mais de chance tant espéré.

"M. Guy Mollet n'a pas pris la foudre. Il a pris des tomates pourries" (F Mauriac)

"M. Guy Mollet n'a pas pris la foudre. Il a pris des tomates pourries" (F Mauriac)

Rédigé par Canaille Lerouge

Publié dans #politique, #PSFIO, #répression

Repost 0
Commenter cet article